fontaine-lesdiguieres-842
Choisissez votre langue : Facebook

OT Chorges

Découvrez immédiatement en vidéo le lieu de votre prochain séjour




Vos données restent confidentielles.
Histoire et PatrimoineLe pont de Chanteloube

Favoris et Partage Imprimer Envoyer
Photo - dscf1197-569

Le pont de Chanteloube ou viaduc des Moulettes, est en pierre de taille. Il mesure 234m et possède 14 arches. Il enjambe le lac de Serre-Ponçon et est visible en période de basses eaux. Il débouche sur un tunnel, noyé quand le lac est plein ; tunnel se développant jusque sous le centre de vacances des Hyvans.

Le viaduc fait désormais parti du paysage. La construction du pont date du début des années 1900, il devait à l’origine servir de voie ferrée reliant Chorges à Barcelonnette. Cet ouvrage d’art, partie intégrante de 27km d’aménagements fut réalisé pour rien, puisque le projet de la ligne de chemin de fer fut définitivement abandonné en 1936. On parle aujourd’hui de la « ligne de chemin de fer inachevée ».

Ce projet avait mis toute la région en effervescence : il représentait pour les Ubayens un espoir inouï pour le développement de l’économie de tous les secteurs : agriculture, commerce, industrie et tourisme. Cette ligne avait aussi un fort intérêt pour les services militaires : l’Ubaye étant une zone frontalière, de nombreux points de défense y étaient installés.



Photo - photos-26oct-036-621

Quand les travaux furent arrêtés il manquait seulement 14 km pour terminer la ligne Chorges-Barcelonnette. De nombreuses questions demeurent encore aujourd’hui concernant la décision de stopper les travaux (dépêche ministérielle du 8 décembre 1936). Plusieurs hypothèses subsistent : désintérêt militaire, pression de notables ubayens ne souhaitant pas le développement de la vallée ou encore, les commerçants ayant de gros intérêts dans les transports de l’époque.

En 1986, une vente aux enchères étonnante était programmée en Ubaye. En effet, trois tunnels furent proposés à la vente au prix de 200 francs chacun, alors que les travaux avaient coûté 126 millions dans les années 30. Mais cette vente fut annulée car on pensait que ces tunnels pouvaient être utilisés comme voies de secours en cas de catastrophe naturelle, voire d’abris atomiques, ou encore de passages pour une éventuelle piste cyclable. Aujourd’hui ces tunnels ont été réutilisés pour accueillir la piste VTT : la transubayenne qui part de Serre-Ponçon pour aller au Lauzet s/ Ubaye, et un autre sert de cave d’affinage pour la fromagerie de l’Ubaye.