fontaine-lesdiguieres-842
Choisissez votre langue : Facebook

OT Chorges

Découvrez immédiatement en vidéo le lieu de votre prochain séjour




Vos données restent confidentielles.
Histoire et PatrimoineEglise St Victor

Favoris et Partage Imprimer Envoyer
Photo - clocher-7-269

L’église St Victor du village a du être construite à trois reprises.

La première fois, sur le site originel du village, c'est-à-dire au lieu – dit « le Château », au pied du Piolit, en 354-374.  Avant sa première construction, il existait un temple dédié à Diane (déesse de la lumière pour les Romains).
La seconde église de Chorges fut dédiée à Saint Victor, martyr de Marseille. Son nom remonte donc au début du VIe siècle, quand Saint Pelade, archevêque d’Embrun, la consacra. En 1020, la paroisse est confiée aux religieux de St Victor de Marseille.

 L’église actuelle, sera construite dans le nouveau village au XIIe siècle et deviendra une église paroissiale. Les siècles qui suivront furent difficile, car après avoir été pillée par les mercenaires de François 1er en 1517, elle fut saccagée en 1569 par les protestants de Louis Ayme, occupée par Lesdiguières en 1585, et de nouveau incendiée en 1692 par les troupes du Duc de Savoie. Elle connût finalement sa véritable heure de gloire, quand elle rassembla de nombreuses personnalités pour un événement décisif : l’organisation du département des Hautes – Alpes. Les 226 électeurs siégèrent pour cette première assemblée départementale du 4 au 15 juillet 1790 pour former le département. Ils choisirent Gap comme chef – lieu. Cet événement a été commémoré le 15 juillet 1990, comme on peut l’observer sur la plaque au niveau du porche. Grâce à son histoire chargée en rebondissements et un caractère architectural notable, elle sera classée sur la liste des Monuments Historiques en 1862.     

 



Photo - chapiteaux-du-porche-268
  


 La construction de son gros œuvre durera 4 ans de 1121 à 1124, par les religieux de St Victor de Marseille. Elle possède différents caractères architecturaux distinctifs : forme rectangulaire, chœur à 5 pans, et une excellente acoustique de la nef. De style composite, elle a su garder des traces du style roman malgré des interventions de restructuration survenues au début du XVIIe siècle. En effet, l’extérieur est de style roman, même s’il a été remanié (notamment au niveau de sa façade) avec l’utilisation de moellons de facture composite. Le style roman se retrouve aussi à l’intérieur avec les fenêtres de l’édifice, mais là, également, on retrouve des modifications effectuées des siècles plus tard, avec notamment la croisée d’ogive de la voûte et la fenêtre de la chapelle de la Vierge qui sont de style gothique flamboyant (XVe siècle). 

(Informations et dépliant disponible à l'Office de Tourisme)